Close
  • 04.76.49.47.06

TRANSPIRATION EXCESSIVE et traitement par ionophorèse

Votre médecin traitant ou votre dermatologue vous a préconisé un traitement par ionophorèse pour traiter votre hyperhidrose (transpiration excessive). Vous trouverez sur cette page des informations sur ce traitement trop peu connu, que vous pouvez réaliser au Centre Kinéphysio avec une kinésithérapeute spécialisée.
Screen Shot 2017-10-21 at 20.57.42
En quoi consiste le traitement par Ionophorèse de l'hyperhidrose ?

La ionophorèse, également appelée iontophorèse est un traitement permettant de diminuer la transpiration. La ionophorèse consiste à plonger mains et pieds dans des bacs d’eau où passe un courant électrique d’intensité modérée à travers la surface de la peau. Des adaptateurs existent pour traiter aussi les aisselles [1].

Le traitement par ionophorèse, en raison de sa bonne efficacité et du peu d’effets secondaires occasionnés (irritations cutanées, picotement) doit être considéré comme le traitement de première intention.

Quel est le mécanisme d’action de la ionophorèse sur la diminution de la transpiration ?

Le mécanisme d’action de la ionophorèse [2] n’est cependant pas encore complètement élucidé, mais 3 hypothèses sont avancées :

  • L’inhibition du système sympathique. Ce système est responsable du contrôle d’un grand nombre d’activités automatiques de l’organisme, notamment de provoquer la stimulation des glandes sudoripares, entraînant une augmentation de la transpiration.

  • Les ions déposés lors du passage du courant viennent obstruer les glandes sudoripares.

  • Une modification de l’acidité de la peau entraînant une inhibition des glandes sudoripares.

Qu’est ce que l'hyperhidrose ?

L’hyperhidrose est le terme médical désignant une transpiration excessive, touchant environ 2 à 3% de la population

L’hyperhidrose a des conséquences importantes néfastes sur le quotidien des patients, à la fois dans les relations sociales, et lors de certains activités manuelles. L’hyperhidrose va entraîner un inconfort physique pouvant avoir un impact négatif sur la qualité de vie [4].

Comment se déroule le traitement ?

En 2 phases, une phase d’ATTAQUE et une phase d’ENTRETIEN.

Screen Shot 2017-10-21 at 21.37.21
Pourquoi réaliser ce traitement chez votre kinésithérapeute ?

Au Centre Kinéphysio, vous serez accueilli par un kinésithérapeute spécialisé dans le traitement de l’hyperhidrose par ionophorèse. 

Lors de votre premier entretien avec le kinésithérapeute :

  • il évaluera l’importance de votre transpiration et la gène occasionnée au quotidien. 
  • Il vous expliquera le fonctionnement et les objectifs du traitement par ionophorèse. 
  • votre kinésithérapeute vous éduquera à l’utilisation de la machine et à l’apprentissage du protocole. Il sera à votre écoute et attentif à toutes vos questions.

Une fois le traitement commencé, vous vous rendrez chez votre kinésithérapeute à raison de 2 à 3 fois par semaine pendant toute LA PHASE D’ATTAQUE (1 mois) afin de savoir si vous êtes répondant à ce type de traitement. La machine étant coûteuse (350 € à 500 €), il est bon de savoir si vous êtes répondant au traitement avant d’investir dans un tel appareil.

Si vous êtes répondant au traitement, à la fin de la phase d’attaque de 1 mois, votre kinésithérapeute en accord avec votre médecin, vous conseillera d’acheter un appareil à ionophorèse spécifique adapté au domicile, afin de poursuivre le traitement (PHASE D’ENTRETIEN).

Quelles sont les contres-indications ?

La ionophorèse vous est contre indiquée si vous êtes enceinte, porteur d’un pacemaker ou d’un implant métallique sur le trajet qu’emprunte le courant électrique (telle qu’une prothèse articulaire), ou atteint d’une maladie cardiaque ou épileptique. En cas de doute, parlez-en à votre docteur ou kinésithérapeute [6]. 

La consultation médicale : indispensable avant toute prise en charge.

Si vous souffrez d’hyperhidrose, il est impératif de consulter votre médecin traitant ou dermatologue, afin qu’il vous propose le traitement le mieux adapté à votre situation. Le médecin recherchera des symptômes qui pourraient l’aider à identifier une éventuelle affection, responsable de votre transpiration excessive. Il s’agit par exemple de sueurs nocturnes ou généralisées, ou d’une fièvre. Des analyses d’urine et/ou de sang pourront aussi être prescrites, pour préciser le diagnostic [5].

Sources :

[1] Dagash H, McCaffrey S, Mellor K, Roycroft A, Helbling I. Tap water iontophoresis in the treatment of pediatric hyperhidrosis. J Pediatr Surg. 2017 Feb;52(2):309-312. doi: 10.1016/j.jpedsurg.2016.11.026. Epub 2016 Nov 14.

[2] Grabell DA, Hebert AA. Current and Emerging Medical Therapies for Primary Hyperhidrosis. Dermatol Ther (Heidelb). 2017 Mar;7(1):25-36. doi: 10.1007/s13555-016-0148-z. Epub 2016 Oct 27. Review.

[3] Karakoc Y, Aydemir EH, Kalkan MT, Unal G. Safe control of palmoplantar hyperhidrosis with direct electrical current. Int J Dermatol. 2002;41(9):602–605. doi: 10.1046/j.1365-4362.2002.01473.x.

[4] Solish N, Bertucci V, Dansereau A, Hong HC, Lynde C, Lupin M, et al. A comprehensive approach to the recognition, diagnosis, and severity-based treatment of focal hyperhidrosis: recommendations of the Canadian Hyperhidrosis Advisory Committee. Dermatol Surg. 2007;33(8):908–923.

[5] SIte de l’Assurance Maladie. https://www.ameli.fr/isere/assure/sante/themes/hypersudation/soins-proposes

[6] Site de la Société Internationale de l’Hyperhidrose. https://www.sweathelp.org/hyperhidrosis-treatments/iontophoresis.html